© 2020 Workfly tous droits réservés

TOP 10 applis pour faciliter la vie de etudiant par studayrama


Timetable

Lorsque l’on est étudiant et qu’il nous faut être actif sur plusieurs fronts, il est bon de tenir un agenda. Timetable est un outil qui vous permet de l’avoir constamment sur vous, avec de bonnes possibilités en plus. Il enregistre votre emploi du temps, vos examens, vos devoirs et toutes autres choses qu’il vous faut faire dans la semaine. En bonus, une de ses fonctions vous permet de passer automatiquement en silencieux une fois les heures de cours commencées. Cette dernière option pourrait s’avérer des plus utiles, évitant certains moments délicats avec vos professeurs ou chargés de TD.

Téléchargez cette application ici : Windows ou Apple

Pour que les transports en commun passent plus rapidement

Pocket

Si vous avez la (mal)chance d’emprunter les transports en commun pour vous rendre à votre université, campus, etc. vous savez que cela peut vite devenir rébarbatif. Et lorsque l’on s’ennuie, le temps a tendance à passer lentement. Alors quoi de mieux qu’une application mobile absorbante pour ne plus voir défiler le trajet ? Pocket vous propose de sauvegarder des articles et vidéos en provenance du web pour pouvoir les regarder hors connexion. Un gros avantage lorsque l’on sait que le réseau n’est pas forcement bon pote avec les trains ou les métros. Avec Pocket, « passer sous un tunnel » ne vous empêchera plus de profiter des contenus internet.

Téléchargez cette application ici : Windows ou Apple

Arrêter de se perdre en route

metrO

Vous venez de débarquer dans une métropole tentaculaire qui demande d’emprunter les transports en commun pour arriver à destination ? Normal que vous vous sentiez perdu. Avant de profiter de Pocket pour ne plus voir vos trajets passer, il s’agirait de bien les connaitre. Recensant plus de 400 villes, MetrO couvre tous les types de transports en commun (métro, bus, tramway, etc.) afin de s’y retrouver rapidement. Plus important encore, la recherche d’itinéraire peut se faire hors connexion, idéal lorsque l’on vit ses première semaines à l’étranger

1 vue